Le 2 décembre 1859, en Virginie, un État du sud des États-Unis, est pendu John Brown, un Américain blanc de 59 ans, coupable d’avoir tué plusieurs militants esclavagistes et tenté de soulever les esclaves noirs.

John Brown va devenir l’un des héros mythiques de la lutte contre l’esclavage. « Oui, que l’Amérique le sache et y songe, il y a quelque chose de plus effrayant que Caïn tuant Abel, c’est Washington tuant Spartacus », lance Victor Hugo, le jour même de son exécution, de son exil de Guernesey.

James Day
Indignation universelle
La pendaison de John Brown intervient au paroxysme du conflit entre partisans et opposants du maintien de l’esclavage. La fédération étasunienne est au bord de l’implosion.

Natif du Connecticut, John Brown est révolté par le sort fait aux esclaves dans le Sud.

La publication en 1852 du roman d’Harriet Beecher-Stowe, Uncle Tom’s Cabin (La Case de l’Oncle Tom), contribue à sa prise de conscience.

Dans la nuit du 25 mai 1856, à la tête d’une poignée de volontaires, il tue cinq militants du parti proesclavagiste de la Loi et l’Ordre (Law and Order Party) à Pottawatomie, au sud du Kansas. Ses victimes ne possèdent pas elles-mêmes des esclaves !

Cette action est la plus meurtrière d’une longue série de violences dans les deux camps. Le 2 juin 1856, rebelotte. John Brown attaque et tue 23 militants esclavagistes.

Enfin, le 16 octobre 1859, avec 21 hommes (16 Blancs et 5 Noirs), il pénètre en Virginie et attaque l’arsenal Harpers Ferry. Il s’empare des armes et projette de les remettre aux esclaves en vue de leur rébellion. Mais aucun esclave ne se manifeste et dès le lendemain, Brown et ses hommes sont capturés par les marines du colonel Lee, futur généralissime des armées sudistes.

Le « Spartacus blanc » est pendu à Charles Town (aujourd’hui en Virginie occidentale). Trois semaines plus tard, Abraham Lincoln est élu à la présidence des États-Unis et, aussitôt après, le Sud fait sécession

Charles Dimalty

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici