Le 23 avril 1516, le décret de pureté de la bière est signé

Voici 504 ans, le 23 avril 1516 que le décret de pureté de la bière est né. Reinheitsgebot (ou en français « décret de pureté de la bière ») est né le 23 avril 1516 en Allemagne. La loi avait pour but de limiter le nombre d’ingrédients autorisé dans la bière en Bavière. Les seuls ingrédients qui pouvaient être utilisés dans la bière étaient alors : l’orge, le houblon et l’eau. La levure n’était pas à l’époque considérée comme un ingrédient de la bière car encore inconnue.

À partir de cette date, toute bière brassée en Bavière contenant un autre ingrédient que ces 3 derniers était illégale et pouvait être confisquée. 

En 1906, l’application du décret est généralisé à toute l’Allemagne.
En 1993, le décret est légèrement modifié. La levure est ajoutée à la liste des ingrédients autorisés. On peut aussi désormais utiliser des extraits de houblon à la place des cônes, ainsi qu’ajouter des stabilisants, des colorants et des arômes à la bière. A partir de 2005, la vente de bières contenant d’autres ingrédients est légale, mais le produit ne doit pas être appelé « bière ». Aujourd’hui encore, de nombreuses brasseries allemandes appliquent à la lettre le décret de pureté, à leurs yeux gage de qualité.

Objectifs

Les objectifs de ce décret étaient multiples.

L’un des premiers était de limiter l’utilisation d’autres céréales, telles que le blé ou le seigle, pour éviter la rupture. Ces céréales devaient servir à faire du pain, tandis que le malt était réservé à la bière.

Le second était de garantir une bière pure, de qualité. Cela permettait de se différencier des bières du Nord de l’Europe, qui elles contenaient régulièrement des additifs. Suite à cette réglementation, de nombreuses brasseries ont mis clés sous la porte. Certains styles de bière (notamment les bières du Nord du pays, brassées avec des cerises) ont aussi disparu, laissant le marché allemand totalement dominé par la pilsner. D’autres variétés de bières, telles que les lambics ou les krieks, qui se sont fortement développées en Belgique, n’ont pas connu le même essor en Allemagne à cause de cette loi.

Par Charles Dimalty

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici