Le géant chinois de la technologie Huawei est accusé par la justice américaine d’espionnage depuis près d’un an. Selon les autorités américaines, l’entreprise contourne les restrictions de la justice concernant la fabrication de semi-conducteurs avec la technologie américaine malgré les avertissements de Washington. Pour le locataire de la maison Blanche, dans un tweet posté ce samedi 16 mai 2020, les liens de cette société avec les autorités chinoises peuvent s’avérer dangereuses pour la sécurité nationale. Il invite donc ses alliés à rompre toute activité avec Huawei. Histoire de l’affaiblir. Ces nouvelles mesures entreront en vigueur dans 120 jours le temps que les commandes de conducteurs déjà engagées soient livrées. La Chine entend réagir vigoureusement à cette décision.

Kpan Serge

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici