Durant les manifestations contre le troisième mandat du chef de l’État, Alassane Ouattara,  la sous-préfecture de SAÏOUA a connu de violents affrontements. Entre opposants au troisième mandat et militants du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). Comme cela a été le cas dans plusieurs villes de Côte d’Ivoire. Après la période de tumulte, les populations de SAÏOUA  ont décidé de se retrouver et de fumer le calumet de la paix. Ce, à l’initiative de la Mutuelle de Développement de SAÏOUA dirigée par Alain Dagrou. Une mission conduite par l’adjudant-chef Grah Théodore, le secrétaire général aux affaires sociales de cette mutuelle. Il s’est rendu  tout récemment dans cette sous-préfecture pour apporter de l’aide aux victimes de cette crise, mais aussi pour que les populations se parlent.  «Les populations ont adhéré au projet» , explique Grah Théodore. Sur place á SAÏOUA, il a eu des rencontres de travail avec des victimes, la chefferie traditionnelle, le sous-préfet et la communauté Malinké de la ville.  «Nous avons offert de l’aide à nos parents et frères qui sont dans le besoin. Et ils ont bien apprécié l’aide que nous leur avons  apportée », confie Grah Théodore le secrétaire aux affaires sociales. Une somme  de 80 000 fcfa à été offerte par la Mutuelle  à près d’une dizaine de victimes du quartier Djebbia qui a payé un lourd tribut lors des manifestations contre le troisième mandat. Par la suite, la somme de 60 000f cfa a été offerts  par la suite  à la communauté Malinké de la ville. <<Ils ont aimé le geste que nous avons fait à leur égard » ,ajoute encore Adjudant Grah le chef de la mission.  «C’est une action que nous avons entamée. Nous allons aider nos parents qui ont tout perdu. Beaucoup ont perdu leurs maisons qui ont été détruites. C’est un SOS que nous lançons à travers le monde à tous ceux qui peuvent nous aider, et à toutes les bonnes volontés de le faire pour aider nos parents qui ont tout perdu à SAÏOUA», lance Alain Zadi le président de la Mutuelle de développement de SAIOUA. Outre SAÏOUA, la sous- préfecture de Nahio est aussi dans le besoin. Durant les manifestations contre le troisième mandat, cette bourgade a aussi tout perdu. Lors des violences électorales. 

M D

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici