Face à la cherté de la vie, le Coordonnateur national de la Coalition des Indignés de Côte d’Ivoire (Cici), Samba David, a animé une conférence de presse ce lundi 28 décembre 2020, au Baron de Yopougon. Devant le parterre de journalistes, le premier responsable de la Cici a dénoncé de nombreux faits qui rendent difficile la vie des Ivoiriens, en plus des méfaits liés à la pandémie du coronavirus. Le conférencier a réagi relativement à la question des droits de l’homme et le niveau de vie des populations. Citant, entre autres pratiques gouvernementales, le système de facturation de la consommation d’électricité et d’eau, assorties des taxes greffées aux factures, au niveau de la Cie et de la Sodeci. «Nous sommes à la dernière conférence de l’année 2020. Nous nous saisissons de cette opportunité pour remercier la presse nationale et internationale. Une occasion pour nous de dénoncer les conditions de vie des populations ivoiriennes. À l’occasion de la pandémie du coronavirus virus, il y a eu des mesures en faveur de l’allègement et de l’espacement du paiement des factures d’électricité et d’eau . Mais, au lieu d’être réglé, le problème a été tout simplement déplacé. Car les factures se sont cumulées et les Ivoiriens sont aujourd’hui submergés, avec l’impossibilité de payer de nombreuses factures sous les bras», a relevé Samba David. Avant d’en déduire que cette situation contribue à augmenter le coût de la vie.  «Vu la place de leader en matière de production d’énergie qu’elle tient, la Côte d’Ivoire pouvait épargner aux Ivoiriens de telles souffrances. L’État ivoirien devrait simplement annuler les factures de la Cie. Nous pensons que cela doit changer pour 2021» . Autre dénonciation, ce sont les taxes greffées aux différentes factures.  «Nous payons l’électrification rurale et cela est une arnaque. Car c’est le Président qui est félicité alors que ce sont les villageois qui ont cotisé. Il y aussi les taxes de ramassage d’ordures. Ce qui est injuste car dans presque tous les villages de la Côte d’Ivoire, aucune voiture de ramassage ne passe pour des ordures. Nous avons aussi la redevance télé redevance télé, la taxe fixe, le timbre et la Tva. Ce sont au total 6 taxes différentes qui rendent la consommation d’électricité et d’eau très chère», a dénoncé Samba David. Répertoriant ces faits, la Cici a décidé de ne pas baisser les bras.  «Il faut donc mettre fin à cela. Car c’est vraiment excessif. Nous n’allons pas laisser cette situation perdurer. Il y a une lutte que nous devons mener. Il y a des coalitions que nous devons mener. 2021 sera sous le sceau de la lutte pour l’amélioration des conditions de vie des Ivoiriens. Nous devons faire quelque chose. Nous en appelons à tous, nous appelons tous les consommateurs de la Cie. Les plus riches doivent payer. Malheureusement, ce sont les pauvres qui payent pour les riches. 

Tous soyons au front pour les conditions de vie des Ivoiriens. Partout, on doit comprendre que nous n’avons qu’un seul adversaire, c’est la misère. Nous allons organiser une marche », a annoncé Samba David. 

Charles Dimalty 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici