L’ensemble des détenus politiques seront-ils enfin libérés les jours à venir ? La question fait débat dans les milieux politiques ivoiriens avec toutes sortes de supputations et de rumeurs. Cette question figure bien en grand trait dans les points des négociations entre le pouvoir et l’opposition. Et selon plusieurs fuites dans les négociations secrètes entre Bédié et Ouattara, le chef de l’Etat aurait pris l’engagement devant le président du Pdci de faire un geste d’apaisement dans ce sens. En libérant les prisonniers politiques, parmi plusieurs mesures qu’il compte prendre pour apaiser le climat politique. Surement  c’est ce qui explique la libération de Kacou Guikahué le secrétaire exécutif du Pdci en soins en France, après une crise qu’il a piquée à la Maca. Tout comme  N’dry Narcisse, un autre bras droit de Bédié qui a été élargi. Et le président du Pdci qui dit-on, est toujours  en contact avec Bruxelles aurait fait le point à Gbagbo avec qui il s’est accordé. C’est ce qui, selon plusieurs sources, explique l’empressement de l’opposition à signer le rapport sur le dialogue. Un document dont Eds et le Pdci avaient conditionné la signature à l’accord de Bédié et Gbagbo. C’est dire que c’est sur  ordre de ces deux personnalités que Armand Ouégnin le président de Eds et Niamkey Koffi, le porte parole par intérim du Pdci ont apposé leurs signatures au bas de ce rapport. Outre la libération des prisonniers politiques, le chef de l’Etat dit-on, aurait  aussi pris l’engagement devant Bédié de mettre tout en œuvre pour que ces élections législatives soient transparentes. Affaire à suivre. 

AMK

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici