Dans l’interview qu’il a accordée jeudi dernier à RFI, Dr Assoa Adou a souligné que les militants FPI qui se trouvent avec Pascal Affi N’Guessan, ne sont pas des ennemis.  » Ce ne sont pas des frères ennemis. Nous avons eu juste des divergences », à déclaré le secrétaire général du FPI appelant à la libération de Pascal Affi N’Guessan et de tous les dirigeants et militants de l’opposition incarcérés.
En faisant cette déclaration, Assoa Adou laisse entrevoir la possibilité de la réunification du FPI. C’est une fenêtre d’espoir pour la grande famille du FPI de se retrouver.
Le retour de Laurent Gbagbo devrait accélérer la réunification entre les deux tendances du parti qu’il a créé. Ce retour, ses partisans l’espéraient pour cette fin d’année. Mais de l’avis de Dr Assoa Adou, le pouvoir RHDP n’est pas du même avis. Pourtant la délivrance des passeports le 4 décembre avait suscité beaucoup d’enthousiasme et d’espoir. Mais lorsqu’on demande leur avis pour ce rendez-vous manqué, les militants du FPI répondent avec spiritualité et/ou avec résilience.  » Le plan de Dieu s’accomplira. Il reviendra selon ce plan », disent certains.  » On a attendu 9 ans, ce n’est pas 2 ou 3 mois supplémentaires qui vont être difficiles », avancent d’autres.
Dan Opéli

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici