Comme annoncée, ce dimanche 18 octobre 2020, à Abidjan Cocody, une délégation de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO),  a rencontré les candidats à l’élection présidentielle du 31 octobre, Aimé Henri Konan Bédié et Pascal Affi N’Guessan. Sous la conduite de la ministre ghanéenne des Affaires étrangères et de l’Intégration régionale, Shirley Ayorkor BOTCHWEY. Après plus d’une demi heure d’échange, la chef de la délégation s’est adressée à la presse.  «C’est une discussion avec les candidats Bédié et Affi. A la fin de nos réunions, nous ferons un communiqué. Pour l’instant, c’est trop tôt, c’est confidentiel. Pour le moment, nous ne sommes pas prêts à révéler ce qui a été dit. Pour moi, il n’y a pas de crise qui ne peut pas être résolue avec le dialogue. C’est ce que nous proposons, le dialogue. Nous nous employerons à avoir un dialogue pour résoudre tous les problèmes» , a promis Shirley Ayorkor BOTCHWEY, chef de la délégation, au sortie de la rencontre avec les candidats Bédié et Affi. Cette mission de médiation est la seconde en moins de deux semaines. Début octobre, la ministre Ghanéenne des affaires étrangères et de l’Intégration Régionale, avait conduit une mission conjointe de l’Organisation des nations unies (ONU), de l’Union Africaine (UA) et de la CEDEAO. Elle avait rencontré toutes les parties politiques. Mais le passage de cette mission n’avait nullement réglé la crise pré-électorale. Elle revient donc à la case de départ. Dans un contexte de violences avec l’incendie de la résidence du candidat Affi N’guessan. Samedi 17 octobre 2020 à Bongouanou. Sans oublier les destructions des cartes d’électeurs dans plusieurs villes du pays. De nombreux autres faits ont été signalés dans le cadre du mot d’ordre de boycott actif décrété par l’opposition ivoirienne. 

Charles Dimalty

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici