Frédéric Ehui Meiway, artiste concepteur du ”Zoblazo”, ce mardi 13 octobre 2020, s’est rendu dans les locaux du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) à Cocody. Après avoir pris part au meeting de l’opposition du 10 octobre 2020 au stade Félix Houphouët, Meiway a choisi de rendre une visite de remerciements et de courtoisie. Au secrétaire exécutif en chef, le Professeur Maurice Kacou Guikahué. Au terme d’une audience d’une trentaine de minutes, Meiway a décliné le contenu de ses échanges avec son hôte du jour. 

 «C’est d’abord une visite de courtoisie. Parce que monsieur le ministre Guikahué et moi, nous nous connaissons depuis belle lurette. Au-delà de la visite de courtoisie, je suis venu aussi le féliciter pour la réussite qui a été observée lors du meeting du week-end dernier. C’était une très très grande réussite», a expliqué Meiway.  Avant de revenir sur les motivations de sa présence au stade Houphouët-Boigny. «Il faut saluer les hommes de l’ombre. Saluer le comité d’organisation aussi. Faire en sorte que cette dynamique reste permanente jusqu’à la victoire finale. quand on a en face de nous un pouvoir qui nous désobéit, on n’a pas le choix. Je pense qu’on nous a manqué de respect. On a trahi les Ivoiriens. Et, à partir de ce moment là, je pense qu’on a notre mot à dire. Et c’est ce que nous avons commencé à faire. Dans l’immédiat,  je ne peux pas comme ça déclarer, affirmer ce que nous allons projeter. Mais tout se prépare dans l’ombre. Et en temps opportun vous verrez», a fait savoir Meiway.

Il a lancé un appel à la mobilisation. «Restez mobilisés, Ivoiriens, Ivoiriennes, ce pays est le nôtre. On a un devoir, c’est d’en prendre soin. Et en prendre soin, c’est quoi? C’est éviter que la situation dégénère. Il faut rester vigilant jusqu’au bout. Et le moment venu, nous allons vous dire ce qu’il faut faire. Le 31 octobre est une date théorique. Dans la pratique,  le conduite à tenir, on la connaîtra dans les jours qui suivent», a exhorté Meiway. On se souvient qu’il y avait pris part au stade Houphouët-Boigny, le 10 octobre 2020, au meeting de l’opposition ivoirienne. 

Charles Dimalty 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici