Avant la présidentielle, en principe prévue en octobre prochain, le pouvoir ivoirien est à la manoeuvre. Objectif, empêcher une candidature de Gbagbo pour cette élection présidentielle à venir. La stratégie trouvée, selon des sources en provenance du sommet du Rhdp, c’est de tout faire pour maintenir Gbagbo très loin de la Côte d’Ivoire avant ou pendant ces élections. << Le pouvoir a déjà donné le ton. A l’issue d’un Conseil des ministre le porte parole du gouvernement avait affirmé ne pas être informé d’une action de la CPI informant l’Etat de l’intention de Gbagbo de rentrer en Côte d’Ivoire>>, confie un cadre du ministère des Affaires étrangères qui va même plus loin. << A la fin, face aux pressions, ils finiront par reconnaître qu’ils ont été officiellement saisis par la CPI de l’intention de Gbagbo de rentrer en Côte d’Ivoire. Mais l’autre stratégie consistera à dire qu’ils vont aviser juste pour gagner du temps. Et c’est là qu’ils vont vraiment trainer les pieds avant de donner une réponse. Sûrement après avoir passé la crise électorale>>, ajoute encore ce jeune cadre. Pour dire que le fumant est en voie de prendre forme.

Anne Kouadio 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici