Le Professeur Armand Ouegnin, président de la plateforme politique Ensemble pour la Démocratie et la Souveraineté (EDS), joint au téléphone le mercredi 20 mai 2020, a dénoncé une motivation politique du pouvoir ivoirien, suite à l’arrestation, le 14 mai 2020 de son secrétaire général M’PONON Étienne. Entretien.

Bonjour professeur. Votre secrétaire général a arrêté et placé sous mandat de dépôt à la Maca. Votre réaction ?

Je suis très surpris par tout ce qui se passe. Nous avons la parfaite conviction qu’il s’ agit d’une œuvre du pouvoir en place, en vue d’intimider et de traquer les opposants pour les empêcher d’aller aux élections. Parce que je ne crois pas ceux sur quoi toutes ces allégations sont déduites contre lui.

Voyez-vous donc en cet acte une motivation politique?

Pour nous, ça ne peut que t’être politique. Car comment l’on peut nous accuser de trouble à l’ordre public? Pourtant, nous avons toujours prêté main forte au président Ouattara dans le cadre d’un dialogue et la concertation. Je ne comprends donc pas comment l’on peut accorder du crédit aux fake news, nous irons dans tous les cas aux élections.

Il est mentionné dans les faits à charge , une atteinte à la défense de l’État. Quel commentaire ?

Effectivement, cela a été mentionné. Mais nous jugeons tous qu’il s’ agit simplement d’une manœuvre politique pour nous empêcher d’aller aux élections. Je le répète! Sinon en quoi est ce que cela est juste?
Nous, nous avons toujours prôner la réconciliation et des élections libres et transparentes dans nos discours. Sinon tout le monde connaît EDS, qui a toujours concentré ses activités sur la paix, la réconciliation nationale et avec le retour du président Laurent Gbagbo.

Quel sera votre recours par rapport à votre secrétaire général ?

Nous avons un Avocat, Me Dako qui va poursuivre la procédure pour la libération de notre secrétaire général. En fin, retenez surtout que nous avons toujours prôné la réconciliation nationale, la reconquête du pouvoir d’État dans des conditions fiables, le dialogue et la concertation avec le pouvoir. Nous nous sommes inscrit dans cette logique. Avec à nos côtés, le Président Laurent GBAGBO qui est notre référent politique.

Interview réalisée le mercredi 20 mai 2020 par téléphone

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici