Maîtres Jean-Paul Benoit et Jean-Emmanuel Blard. Ce sont les deux Avocats français de Ouattara qui dans une note, publiée vendredi 8 janvier 2021, le Conseil des Avocats de l’État de Ouattara ont réagi au verdict. Aterme duquel, Ouattara a été débouté dans le procès qui l’opposait à la revue La Lettre du Continent. À savoir que dans sa décision, rendue le 7 janvier 2021, la 17ème Chambre correctionnelle de Paris ou Chambre de presse a rejeté la demande de condamnation du Président Ouattara pour procédure abusive et que ce dernier avait été légitime à porter son action devant la justice française. 

Mais pour les Avocats, quoiqu’ayant perdu le procès, il y a une satisfaction à tirer du verdict. «Le tribunal a jugé que les propos publiés par la Lettre du Continent en 2017 étaient diffamatoires à l’encontre du Président Alassane Ouattara, ce qui était notre demande et ce que nous avons plaidé», ont déclaré Maîtres Jean-Paul Benoit et Jean-Emmanuel Blard. Pour rappel, le 2 septembre 2017, dans un communiqué signé du Secrétaire général de la présidence de la République, le ministre Patrick Achi, le Président de la République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara a donné à son conseil l’ordre de « mettre en œuvre toutes voies de droit et toutes actions utiles en vue de la sanction de tels agissements et de la réparation des préjudices subis du fait de l’atteint à son image tant sur le plan national qu’international ». Une requête qui a fait suite à une publication de la Lettre du continent N°759 paru le 30 août 2017 où le bimensuel accuse le Chef de l’Etat, Alassane Ouattara  «d’avoir fait exploser les fonds souverains ou en d’autres termes les fonds de souverains». Cette publication avait fortement irrité Ouattara qui a saisi la justice française. Mais sûr de la véracité de son information, le premier responsable de La Lettre du avait déclaré ne pas être inquiet de la saisine de Ouattara. Non sans ajouter que tout procès serait perdu d’avance. 

Charles Dimalty 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici