La question des prisonniers politiques encore en détention prend une autre tournure en Côte d’Ivoire.  Gbagbo qui a signifié à la CPI de son intention de  rentrer en Côte d’Ivoire, a selon plusieurs sources au coeur de son parti le Fpi, saisi Antonio Gunteress, le secrétaire général de l’ONU. Objectif, lui poser la question des militaires et des civils encore en détention en Côte d’Ivoire, pourtant c’est pour cette même raison qu’il a été déporté à la CPI qui l’a blanchi de tous les crimes. « Il n’y a plus de raison que des gens soient encore en prison en Côte d’Ivoire  pour des raisons liées à la crise post électorale. C’est pour ça que le Président Gbagbo a été déporté à la CPI. Il a été blanchi. Ici Simone, son épouse a été libérée. Pourtant c’est pour cette même raison que ces militaires sont en en prison. Ce n’est pas normal. C’est pourquoi le Président a saisi l’ONU. C’est une manière de crier son ras le bol devant le monde entier» , confie un cadre du Fpi. Le pouvoir ivoirien a-t-il a été saisi? Possible. 

Anne Marie Kouadio 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici