Dans un communiqué publié ce lundi 16 novembre 2020 à 12h le Parlementaire français Michel Larive Député de l’Ariège, a dénoncé la méthode antidémocratique par laquelle Ouattara s’est forgé un 3ème mandat présidentiel. Non sans fustiger la répression qui s’est abattue sur l’opposition.  «Aucune crise ne peut se résoudre au moyen d’un coup de force anticonstitutionnel et sans le consentement du peuple concerné», a prévenu le Parlementaire. Lire le communiqué. 

TROISIÈME MANDAT DE OUATTARA : Un coup de force anticonstitutionnel 

En dépit des règles constitutionnelles en vigueur en République de Côte d’Ivoire, Alassane Ouattara, le président de la république sortant, s’est présenté pour un troisième mandat à la Présidence de la Côte d’Ivoire. Considérant le déroulement de cette élection présidentielle comme illégitime, les oppositions ont appelé au boycott du scrutin. Après avoir pris soin de faire annuler bon nombre de candidatures dissidentes par la commission électorale indépendante disqualifiant les candidatures du Front Populaire Ivoirien (Fpi) ou encore du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci), M. Ouattara est annoncé vainqueur avec 95,31 %des suffrages exprimés.

Face à ce coup de force, la population ivoirienne s’est mobilisée. Alassane Ouattara a répondu par la répression violente causant la mort de plus de 100 personnes et donnant lieu à des centaines d’arrestations.

La situation doit urgemment être apaisée en Côte d’Ivoire. Plusieurs opposants au pouvoir ont pris l’initiative de créer un  «conseil national de transition» , visant à mettre en place un Gouvernement de transition, de convoquer des assises nationales de réconciliation pour aboutir un système électoral juste, transparent, respectant la pluralité démocratique et ainsi d’organiser de nouvelles élections. Aucune crise ne peut se résoudre au moyen d’un coup de force anticonstitutionnel et sans le consentement du peuple concerné.

Michel Larive 

Député de l’Ariège 

1 COMMENTAIRES

  1. CE DÉPUTÉ FRANÇAIS QUI SE PLAINT NE CONNAÎT RIEN DE LA SITUATION. IL NOUS DIT QUE LE FPI ET LE PDCI N’ONT PAS ÉTÉ RETENUS, C’EST FAUX ET ARCHI FAUX. IL SE MÊLE DE CE QU’IL NE SAIT PAS. UN TROUBLE FÊTE. IL DOUT SE TAIRE !

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici