Ce samedi 17 octobre 2020, à Bongouanou tout comme à Yopougon, les biens mobiliers des membres de l’opposition ont fait l’objet d’actes de vandalisme. De la part d’individus non identifiés. Les victimes pointent du doigt, des militants du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp). À Bongouanou, une correspondance locale indique que la résidence du candidat Affi N’guessan a été incendiée par des individus se réclamant du Rhdp. Dans la même ville, l’IEGT, un établissement secondaire appartenant au Député Maire de Bongouanou Gilbert Amalaman, a aussi été incendié. À Yopougon, à en croire des responsables du Front populaire ivoirien (FPI), les locaux du siège ont été saccagés avec deux blessés. Telle est l’allure que prennent les violences électorales. À moins de deux semaines de la présidentielle prévue le 31 octobre 2020. Et la campagne électorale est ouverte depuis le 15 octobre 2020.

Charles Dimalty 

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici