Le Ministre de l’Intégration Africaine et des Ivoiriens de l’Extérieur Albert Flindé, le Ministre auprès du Premier Ministre, chargé du Budget et du portefeuille de l’Etat Moussa Sanogo et Stéphane Acka Angui, au nom du président de la Confédération Générale des Entreprises de Côte d’Ivoire ( CGECI), ont exprimé ce lundi 14 septembre leur satisfaction concernant la 1ère phase de l’Accord de Partenariat Économique Intérimaire(APEI).
Au cours d’une rencontre de concertation et d’échanges sur cet accord au siège de la CGECI au Plateau, à laquelle ont participé des acteurs de l’administration publique, du secteur privé et des acteurs non etatiques, a été fait un état des lieux sur l’état de négociation des APEI(RCI-UE et RCI-RU) et des programmes d’appui à leur mise en œuvre. Le bilan a été jugé satisfaisant car avec l’APEI on assiste à une croissance progressive des échanges avec l’Union Européenne surtout. La rencontre a aussi permis de relever les principales préoccupations des faitières du secteur privé face à cette première phase de l’APEI. Entre autres, la nécessité de renforcer les flux commerciaux avec le Royaume-Uni et lever les divergences pour l’APE régional. Les préoccupations, c’est également face au COVID-19 qui a eu un impact négatif sur les entreprises tant ivoiriennes qu’européennes.
La section d’informations a aussi permis de promouvoir l’intégration régionale. Les participants ont effet insisté sur le fait que l’APEI doit renforcer l’intégration régionale afin que les deux marchés(UE-oues-africain) soient des acquis.
Depuis décembre 2019, la Côte d’Ivoire a rendu effective, la première phase du démantèlement tarifaire. Celui-ci consacre l’entrée en franchise de droit de douane de tous les produits européens concernés par les 1055 lignes tarifaires depuis le1er janvier 2019.

Dan Opéli

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici