Annoncé depuis des mois, le gouvernement français a validé, ce mercredi 20 mai 2020, le passage de la traditionnelle monnaie du F CFA à la nouvelle monnaie ECO pour les pays de l’Union monétaire ouest africaine (UEMOA). Ce, au terme de son conseil des ministres. Cette nouvelle monnaie sera désormais la base des échanges au sein de la zone du CFA qui existe depuis 1945 et dont la fin a été proclamée le 21 décembre 2019 par Alassane Ouattara, le Président ivoirien. Ce projet avait déjà eu l’accord de principe de l’État Français. <<Cette fin symbolique devait s’inscrire dans un renouvellement de la relation entre la France et l’Afrique et écrire une nouvelle page de notre histoire>>, a déclaré Sibeth Ndiaye, la porte-parole du gouvernement français. Selon elle, cet accord est une évolution majeure. <<Cette réforme a donc pour vocation d’établir une plus grande intégration régionale et elle appelle trois révolutions majeures. La première, c’est le changement du nom de la monnaie. Puisque que le Cfa n’existera bientôt plus. Il sera remplacé par l’ECO. La seconde évolution est la fin de la centralisation des réserves d’échange de la Banque Centrale des Etats de l’Afrique de l’ouest auprès du Trésor français. Et la la Beceao pourra désormais placer ses réserves où le souhaite. Enfin, 3e révolution majeure, c’est le retrait de la France des gouvernances dans lesquelles elle était présente. En particulier, la présence du ministre français des Finances dans ces instances de gouvernance« , explique la porte-parole du gouvernement français. Ajoutant que cet accord de coopération préserve la parité fixe de la monnaie des États de l’Afrique de l’ouest avec l’Euro et le soutien de la garantie financière apportée par la France.

Rotar Obery

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici