«Ça ne dépend pas du Président Ouattara ou du gouvernement ivoirien». Telle est l’explication donnée par Sidi Tiémoko, porte-parole du gouvernement. Relativement au retour de Gbagbo en Côte d’Ivoire. Ce, dans sa conférence de presse ordinaire qui suit le Conseil des ministres, ce mercredi 9 décembre 2020, au Palais présidentiel. Pour ce qui est de ce retour de Gbagbo, après l’obtention de ses deux passeports, Sidi Tiémoko déclare que cette situation ne dépend pas de Ouattara et qu’il y a des conditions judiciaires à remplir. «Cela dépend des procédures judiciaires qui sont engagées contre lui. Je rappelle qu’il est encore sous procédure d’appel au niveau de la Cpi, pour ce qui est de la Côte d’Ivoire, il y a une procédure judiciaire qui est engagée contre lui. C’est véritablement dans la main de la justice, ça ne dépend pas du Président Ouattara ou du gouvernement ivoirien». Telle est la réponse donnée par le ministre Sidi Tiémoko, porte-parole du gouvernement. Relativement à cette question du retour de Gbagbo. Dans la même veine, Sidi Tiémoko ajoute que la procédure de délivrance d’un passeport est bien connue de  tous les Ivoiriens.  «C’est ce parcours qui était en opérationnalisation. Ce parcours est arrivé à échéance en ce qui concerne le passeport de service. Maintenant en ce qui relève du passeport diplomatique, c’est à ce niveau qu’il faut relever la requête faite par l’ancien Président, Laurent Gbagbo pour obtenir ce passeport par le Président élu ivoirien. Donc le Président lui a donné droit parce que c’est un passeport de courtoisie qui relève seule de la discrétion du Président de la République», explique le porte-parole du gouvernement au cours de cette conférence de presse. 

Charles Dimalty 

1 COMMENTAIRES

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici