Communiqué de la plateforme de l’opposition pour la désobéissance civile relatif aux nouveaux crimes commis à Yopougon par les milices Pro Ouattara.

Dans la nuit d’hier à aujourd’hui 29 octobre 2020, la milice parallèle du candidat président Alassane Ouattara s’est une fois encore livrée à des actes de terreur, semant la panique et la désolation dans la commune de Yopougon, carrefour academie.

Au cours de cette expédition punitive et ciblée contre des partisans de l’opposition, une horde de « microbes », réquisitionnée par le régime et soigneusement encadrée par des éléments de la police nationale a sévi pendant plusieurs heures dans les rues, se livrant à des actes barbares, d’une violence inouïe.

Le bilan de cette randonnée punitive est lourd. Un homme a trouvé la mort pendant cette tragique nuit au cours de laquelle le sang d’innocentes personnes a abondamment coulé. Les hommes du régime au pouvoir ont tué, poignardé des passants et brûlé de nombreux véhicules en toute impunité.

La plateforme de l’opposition s’incline devant la famille de la jeune victime décédée et souhaite un prompt rétablissement à tous les blessés.

La plateforme condamne ces actes barbares et demande instamment à Alassane Ouattara de tout mettre en œuvre pour les faire cesser.

La plateforme réitère sa demande à l’ONU et à la CPI afin qu’une enquête internationale soit urgemment diligentée pour faire toute la lumière sur ces crimes de sorte que les responsables et les commanditaires soient arrêtés et jugés.

Fait à Abidjan, le 29 octobre 2020

Pour la plateforme de l’opposition, le porte-parole

Pascal Affi Nguessan

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici