Par une longue procession de piété, ce sont des centaines de personnes à Daoukro, qui ont accompagné ce samedi 21 novembre 2020 à sa dernière demeure, le jeune Koffi Toussaint. Décapité le 9 novembre 2020 par des partisans du Rassemblement des houphouétistes pour la démocratie et la paix (Rhdp), sa mort continue de susciter indignation et consternation dans l’opinion. Vu la manière ignoble par laquelle les bourreaux ont traité la tête de la victime après l’avoir décapitée.

Innocent Yao, président de la jeunesse rurale du Pdci à l’inhumation du jeune décapité

La tête a servi de balle de foot aux jeunes auteurs du crime crapuleux. Comme le montre la vidéo du jeune décapité, publiée sur les réseaux sociaux. «D‘un coup de pied, quelqu’un chute avec force dans la tête ensanglantée de l‘homme décapité qui gît à terre », ont décrit plusieurs observateurs, la scène. Pour un hommage posthume, les hauts dirigeants du Parti démocratique de Côte d’Ivoire (Pdci) ont effectué le déplacement. Ce sont entre autres, le Général Ouassenan Koné, membre du bureau politique du parti, Innocent Yao, président de la jeunesse rurale du Pdci. Tous présents pour les adieux au jeune défunt.  «Décapité pour avoir dit non au 3ème mandat». Message relayé sur les pancartes de la marche funèbre de ceux qui sont venus saluer la mémoire. Pour marquer la douleur, ils avaient tous la tête nouée d’un bandeau rouge.

Charles Dimalty

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici