Après avoir mis sur le marché, depuis le 3 juillet 2020, l’album à succès «Héritage» , les artistes Zouglou Yodé et Siro sont le banc des accusés pour offense pour les uns. Pour d’autres, ce sont des hérauts et des héros qui ont étalé sans détour, les tares du régime Ouattara. En réaction, les deux artistes se sont livrés au public. En vue de décliner leurs motivations. «Nous, on ne fait pas de chanson pour quelqu’un. Nous faisons des chansons pour le peuple. Nous, nous sommes dans la peau du peuple, la preuve en est que lorsque le président Robert Guéi et Henri Konan Bédié étaient là, nous avons critiqué. Quand le président Laurent Gbagbo a pris le pouvoir quand il y a eu la question de la rébellion, nous avons chanté pour la nation, parce que nous estimons que des enfants du pays ne peuvent pas prendre les armes contre le pays. Pendant son mandat également, nous avons remarqué des dysfonctionnements et nous l’avons critiqué. En tout, pour dire que nous sommes restés dans notre même position », a expliqué Siro à un plateau accordé à la télévision en ligne Life TV, le mardi 7 juillet 2020.

Par la suite, pour recadrer tous ceux qui les livrent à la vindicte, les artistes expliquent que sur scène, il essaient de faire vivre les différentes obédiences politiques en relayant distinctement des soutiens à Gbagbo et Ouattara. «Quand nous sommes sur scène, on essaie d’illustrer où Yodé est derrière le président Laurent Gbagbo et moi je suis derrière le président Alassane Ouattara. Tout ça pour montrer aux Ivoiriens qu’ils peuvent ne pas partager la même opinion politique mais cela ne doit pas faire d’eux des ennemis. Je peux avoir ma femme qui a pour modèle Laurent Gbagbo et moi je peux avoir pour modèle Alassane Ouattara mais c’est ma femme. Je dois respecter son opinion. Dans un pays, tout le monde ne peut pas avoir la même idée. Si c’est le cas, c’est que vous partez vers votre perte. La contradiction permet aux gens de s’orienter et de voir ce qui est bon et ce qui n’est pas bon », a relevé Siro. Dont l’album occupe le haut du pavé dans le milieu du Show-biz. Les deux, les deux artistes ont le soutien notamment de l’opposition Ivoirienne qui voit en eux un relai de ce qui a a été toujours dénoncé au sujet du pouvoir ivoirien. En revanche, pour les proches de Ouattara, dont le ministre Kobenan Adjoumani et Doumbia Major, Yodé et Siro sèment les germes de la décision.

Marcel Dezogno

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici