Yodé et Siro sans pitié pour la gouvernance Ouattara

« Héritage », le nouvel album des artistes zouglou Yodé et Siro disponible à partir d’aujourd’hui sur le marché discographique. Mais depuis quelques jours déjà, un titre circule sur les réseaux sociaux. Avec comme refrain « Président on dit quoi? », ce titre est une satire politique. Les deux zougloumen y critiquent sévèrement la gouvernance d’Alassane Ouattara: le rattrapage ethnique, les emprisonnements des opposants politiques, l’endettement à outrance, la paupérisation, le chômage, la cherté de la vie, la déchéance de l’école.
« Les gens sont emprisonnés et tu dis y a personne en prison », dit la chanson. » On ne se réconcilie pas en mettant les gens en prison.Le pays a besoin de tous ses enfants pour la vraie réconciliation », entend-on plus loin.
 » On dit que y a pas l’argent au pays, tu dis que l’argent travaille, mais l’argent là, ça travaille pour qui? », interrogent Yodé et Siro. Ils estiment qu’il y a plusieurs ethnie en Côte d’Ivoire mais seulement une a la faveur du gouvernement pour les postes de nomination et les recrutements.  » Y a 60 ethnies dans notre pays, du rez-de-chaussée jusqu’au dernier étage, du gardien au directeur, c’est les Bakayoko ou les Coulibaly seulement qui mangent. Quand ça reste un peu on donne aux Konan. Aujourd’hui Konan est fâché, on achète les enfants de Konan ». Au sujet de l’école, « Président on dit quoi » dénonce l’indifférence des autorités lorsque on dit que « l’école est malade ». Une indifférence qui,selon la chanson, s’explique par le fait que  » vos enfants fréquentent ailleurs ». Yodé et Siro ne font pas que critiquer. Ils conseillent et interpellent. Ils conseillent que les tenants du régime paient les dettes qu’ils contractent avant de partir. Ils les interpellent sur le fait que  » ce que tu n’as pas voulu hier, tu ne le fais pas aujourd’hui » car « Les mêmes causes produisent les mêmes effets ». Mieux, ils lancent cette mise en garde:  » Attention à un peuple qui ne parle plus ».

Dan Opéli

LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici