Conformément au programme des obsèques proposé par le comité d’organisation, la dépouille de la célèbre chorégraphe ivoirienne Marie-Rose Guiraud sera conduite à sa dernière demeure à la date du 31 juillet 2020 à Abidjan. Le comité d’organisation a fait savoir à Audace24.com cette proposition. Non sans préciser que cette date reste à être confirmée par les autorités ivoiriennes. Une fois la date arrêtée, le comité a indiqué que des cérémonies d’hommages nationaux sont  prévues dans la dernière semaine du mois de juillet 2020, en la mémoire de l’illustre disparue. Lieux retenus, le Palais de la culture de Treichville au Sud d’Abidjan et la Fondation EDEC à la Riviera Palmeraie où sont prévus des projections de films documentaires, des expositions photos et des prestations artistiques de troupes telles que le Ballet national et les Guirivoires. Au registre des invités, plusieurs personnalités de renom du monde des arts et de la Culture dont Georges Momboye. Déjà à Abidjan pour apporter leurs touches en hommage posthume à Marie Rose Guiraud. Qui, pour rappel, a été arrachée à l’affection des lvoirien et des hommes de culture, le lundi 20 avril 2020, des suites d’une longue maladie, à 76 ans bien remplis. Souffrante depuis des années, Rose Marie Guiraud, récemment, en mars 2020, a été honorée lors du récent Masa, dans l’ordre du mérite artistique. Née le 10 septembre 1944, dans Ia sous-préfecture de Kouibly dans l’Ouest ivoirien, Marie Rose Guiraud a commencé sa carrière artistique de danseuse et de chanteuse traditionnelle africaine depuis l’âge de 4 ans. Marie-Rose a aussi écrit. En plus de son talent de chorégraphe. Elle a écrit un livre autobiographie, intitulé «La survivante». C’est l’œuvre autobiographique de Rose Marie Guiraud, la célèbre danseuse et chorégraphe ivoirienne, fondatrice de l’École de danse et d’échanges culturels (Edec).

Marcel Dezogno


LAISSER UNE RÉPONSE

Veuillez entrer votre commentaire!
Veuillez saisir votre nom ici